Le bureau de Wave

Elisabeth YOUNG est diplômée de l’Ecole de Management de Lyon, spécialité Finance, et possède le diplôme d’expert-comptable.

Passionnée par le secteur automobile, elle intègre la filiale française de Rover en 1990 et y reste jusqu’à la liquidation du Groupe MG Rover en 2005, au poste de Directrice finances et ressources humaines ainsi que gérante de la filiale de distribution de pièces.

Par la suite elle s’est impliquée auprès des distributeurs Rover en leur proposant plusieurs axes de diversification, et notamment la distribution des marques Landwind et Brilliance, au travers de la création, en 2006, de la Société Asie Auto. Après un passage dans le groupe Renault, elle est aujourd’hui Vice President Global Accounts DEKRA Group.

Elisabeth Young utilise tout son savoir-faire et son expérience acquis au cours de ces 25 dernières années pour promouvoir plus de mixité dans le secteur automobile. 

Voir son profil LinkedIn www.linkedin.com/in/elisabethyoung


Florence LAGARDE est diplômée d’une Maîtrise de Sciences économiques à la faculté de Paris II (Assas).

Journaliste spécialisée dans l’automobile, Florence Lagarde débute sa carrière à l’Officiel de l’automobile, le journal de la FNCAA (fédération des agents et artisans de l’automobile), en 1990. En 1991, Florence Lagarde rejoint le Journal de l’Automobile. Elle y occupe successivement les fonctions de chef de rubrique, rédactrice en chef adjointe (1995) puis rédactrice en chef (1997).

En 2001, à la suite de l’expansion de la société Coprosa, éditrice du Journal de l’Automobile, Florence Lagarde est nommée directrice des rédactions du groupe et chapeaute alors différents titres : Le Journal de l’Automobile, Le Journal de la Rechange Indépendante, Le Nouvel Economiste, Gen 4, MCV.

Depuis décembre 2004, Florence Lagarde est actionnaire et rédactrice en chef de la lettre et du site autoactu.com.

Voir son profil LinkedIn https://www.linkedin.com/in/florencelagarde/


Chloé GONZALEZ Après un début de carrière en tant que juriste en Droit des Affaires, elle rejoint le Groupe Renault dans la vente et le marketing. Elle intègre BNP Paribas Personal Finance en 2016, où elle exerce désormais en tant que responsable du service Offre. Professionnelle de l’industrie automobile et des services financiers, Chloé Gonzalez est membre du bureau WAVE depuis 2014.

Voir son profil LinkedIn https://www.linkedin.com/in/chloegonzalez/


Petite-fille de garagiste, Marie SOLINET est tombée dans l’automobile dès le plus jeune âge. Diplômée d’une maitrise en Sciences de l’information et de la Communication à l’Institut Français de Presse d’Assas, elle intègre en 2000 l’agence de design WakeUpp en tant que chargée de clientèle. Elle gère les comptes Michelin Compétition autour de plusieurs disciplines (F1, WRC, MotoGP, Vélo, Superbike, Endurance) ainsi que Citroën Racing.

Attirée par le soleil varois, elle part travailler chez Oreca, la célèbre écurie automobile, et est en charge de la gestion des pilotes et des teams pour les Championnats LGSuper Racing et World Series by Renault aux côtés de Pierre Dieudonné, le directeur sportif d’Oreca.

En 2005, le temps est venu de créer sa propre agence de design graphique, KYRRIEL, spécialisée dans le secteur automobile (mais pas que !) et la production de contenu à forte valeur ajoutée.

1/ Pourquoi rejoindre le bureau de l’association WAVE ?

J’ai connu Wave dès les débuts de l’association quand le nom était à l’époque « Les Elles de l’Auto ». En effet, je suis dans le secteur de l’automobile depuis vingt ans et cela m’avait paru naturel d’adhérer à une association qui valorise les femmes dans ce secteur.

J’ai déposé ma candidature parce que je sais que je peux apporter à l’association des compétences qualifiées et un réseau. La diversité de profil de mes clients (du grand compte à la PME) m’a appris à m’adapter à tout type de demande et à apporter la meilleure solution. Je souhaite mettre à disposition de WAVE la polyvalence et l’agilité développées dans mon métier au quotidien… et toute ma motivation !

2/ Pourquoi l’automobile ?

J’aime l’automobile car elle est pour moi synonyme de liberté avant tout. Cependant, on ne peut pas ignorer qu’elle doit évoluer et se réinventer pour préserver notre environnement. En étant présente au sein de Wave je suis au cœur des échanges, des discussions, des réflexions de tous nos adhérents qui font partie de la filière et qui œuvrent pour ce changement de l’automobile de demain.


Diplômée d’un DEA en Droit européen et Master en management des affaires européennes, Dorothée Dayraut débute sa carrière au sein d’un cabinet de conseil en lobbying à Bruxelles, avant de rejoindre le cabinet de conseil en affaires publiques à Paris, Alliantis (2002), où elle se spécialise sur les enjeux automobile et mobilité, en accompagnant des entreprises et fédérations professionnelles de ce secteur. En parallèle, elle accompagne également l’association et réseau de femmes « Femmes, Débat et Société ».

Elle poursuit ensuite sa carrière au sein du cabinet de lobbying Anthenor public affairs (2011), puis au sein de l’agence internationale de conseil Grayling (2014) en tant que directrice du département affaires publiques et communication de crise, où elle accompagne des entreprises, plateformes Internet et fédérations professionnelles du secteur numérique.

En 2019, elle rejoint le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), organisation professionnelle représentant les services de l’automobile et de la mobilité, en tant que directrice des affaires publiques et de la communication.

1) Pourquoi rejoindre Wave ?

Je me suis fortement engagée depuis plusieurs années en faveur des enjeux de mixité. La place des femmes, que ce soit dans les entreprises ou dans la vie publique, constitue un enjeu majeur. Je souhaite ainsi contribuer à faciliter le partage d’expériences et à créer des synergies, tout particulièrement avec l’écosystème des services de l’automobile et de la mobilité, riche d’une grande variété de métiers et d’acteurs innovants.

2) Pourquoi l’automobile ?

Le secteur de l’automobile et de la mobilité fait l’objet de mutations majeures actuellement, qu’elles soient technologiques, environnementales, sociales et sociétales. La mixité fait partie intégrante de ces évolutions. Les services de l’automobile et de la mobilité sont au cœur de ces mutations, et il me paraissait important, compte-tenu de mon expérience, de contribuer à créer des synergies avec l’ensemble de cet écosystème.


Carole MOTHRÉ a débuté sa carrière de journaliste dans le monde du sport et des sports mécaniques en presse écrite. L’émergence du câble et de ses nombreuses chaines de TV lui a donné l’opportunité d’intégrer la rédaction de chaines du groupe AB puis M6. Pendant dix ans, elle a été journaliste puis productrice de magazines, documentaires ou prime time. Elle crée en 2004 sa société de production audiovisuelle, m2p ma petite production, pour répondre aux besoins des entreprises d’avoir plus de visibilité. Elle développe quelques années plus tard sa structure événementielle avec comme objectif de dénicher des lieux uniques, inédits, ainsi que d’organiser des events sur mesure. Depuis quinze ans, cela représente près de 400 émissions produites, 15 primes times, des courts métrages et près de 600 films corporate. C’est aussi près d’une 100 d’events. Ses leitmotivs : être créative, proactive et audacieuse.

Pourquoi rejoindre le bureau ?

Je participe depuis de nombreuses années aux events de Wave et l’opportunité de rejoindre le bureau s’est présentée il y a quelques mois. J’y ai vu la possibilité d’apporter ma contribution, ma patte, mes envies, mes idées de façon plus concrète et de rejoindre une association active. Je voulais contribuer à son développement digital par exemple, mais aussi proposer de nouvelles missions.

Pourquoi l’automobile ?

C’est le fruit du hasard et de rencontres. Je travaillais pour l’Équipe Magazine et je souhaitais étendre mes compétences. Un ami journaliste m’a proposé des piges dans un magazine auto, puis je suis allée toquer aux portes de magazines moto, pour leur proposer des sujets plus anglés « femme », étant moi-même motarde.  J’ai intégré la rédaction d’AB Moteurs, puis j’en suis devenu la productrice : c’était une opportunité unique dans un milieu très masculin, mais dans lequel je me suis tout de suite sentie à l’aise, d’autant qu’il offrait beaucoup de potentiel. J’ai travaillé avec des journalistes de talents et passionnés. Le « virus », si je peux dire, a été contagieux. Aujourd’hui je suis dans l’automobile et je travaille avec de nombreux constructeurs, mais je suis aussi dans d’autres domaines comme le luxe, le pharmaceutique, l’industrie, la formation… C’est toujours l’envie, la passion, la découverte qui m’anime. 


Alexandra LEGENDRE est diplômée d’un Executive master de management des médias et du numérique de Sciences Po Paris.

Après quelques années en presse quotidienne puis spécialisée, elle intègre la rédaction de L’Automobile Magazine, d’abord en tant que chef de rubrique (1997) puis rédactrice en chef adjointe (2005). Au sein de cette revue, elle privilégie les sujets économiques, historiques, industriels, design… et assure également, pendant dix ans, la rédaction en chef du guide annuel « Toutes les Voitures du Monde ». En 2019, soucieuse de se rapprocher des problématiques liées au quotidien des automobilistes, ainsi que des thématiques de sécurité routière, elle intègre l’association Ligue de Défense des Conducteurs (1,1 million de sympathisants), en tant que responsable du pôle Etudes et Communication.

Parallèlement, Alexandra a cocréé en 2011 le site de vente en ligne de modèles réduits Minicarweb.com.

Pourquoi rejoindre le bureau ?

Je suis membre de l’élection de la Femme de l’année depuis une dizaine d’années et ayant été journaliste automobile pendant plus de vingt ans, j’ai souvent été en contact avec Florence Lagarde, vice-présidente de WAVE mais aussi directrice de la rédaction d’Autoactu.com. Nous sommes donc camarades de conférences et de voyages de presse depuis longtemps… WAVE est souvent revenu dans nos conversations et à mesure que le temps a passé, j’ai eu envie de valoriser moi aussi le rôle des femmes dans l’automobile. L’an dernier, en transition professionnelle, j’ai eu le temps de rédiger pour l’association un petit essai, intitulé « Mesdames, Osez l’auto ! ». Intégrer le bureau était la suite logique de cette démarche.

Pourquoi l’automobile ?

Journaliste, j’ai intégré ma première rédaction automobile à 25 ans, un peu par hasard. J’ai tout de suite aimé ce milieu, même s’il était (et est resté) très masculin, car j’y ai rencontré toutes sortes de profils : ingénieurs, designers, commerciaux, communicants, tous passionnants à interviewer. J’ai toujours considéré l’automobile comme un prisme au travers duquel je pouvais m’intéresser à la société tout entière : design, nouveautés, salons internationaux, raids, histoire, économie, industrie… Aujourd’hui, je me concentre sur les problématiques de sécurité routière au sein de mon association. Une autre manière de vivre ma passion automobile.


Olivier BROSSOLLET, de formation HEC, a poursuivi une double carrière : de 1976 à 1988, le corporate banking et l’ingénierie financière dans deux grandes banques et chez Bouygues, puis de 1992 à 2011 dirigeant de maisons d’édition de connaissance et de référence chez BELIN et Michelin Edition des Voyages… avant de repartir dans l’investissement et le M&A comme CFO de l’incubateur de MICHELIN.

Depuis 2 ans, il est consultant indépendant, et juge au tribunal de commerce de Paris. Il s’est impliqué dès ses débuts dans le programme de cross mentoring de WAVE, auquel il croit beaucoup. Voir son profil LinkedIn https://www.linkedin.com/in/olivier-brossollet-0827b2/detail/photo/