Le projet européen DIAMOND

WAVE participe au projet européen DIAMOND pour promouvoir la mixité́ dans les systèmes de transport

WAVE participe au projet DIAMOND dans le but d’encourager et de promouvoir l’inclusion des femmes dans la mobilité́ de demain. En particulier WAVE va participer à la collecte de données et d’autres informations et tester les résultats auprès des acteurs du secteur.

Le projet européen DIAMOND analyse et compile des données dans le but de les convertir en connaissances utiles et de développer un outil d’autodiagnostic et des protocoles pour le secteur des transports, y compris des protocoles de responsabilité́ sociale des entreprises, des lignes directrices pour l’emploi et des systèmes de transport plus inclusifs et efficaces dans une perspective de genre.

Pour ce faire, DIAMOND utilise des technologies de consolidation et d’analyse de données en Europe, telles que l’apprentissage automatique, l’exploration de données et des algorithmes équitables, qui permettent d’identifier et de concevoir des mesures spécifiques répondant aux besoins et aux attentes des utilisatrices et des professionnels du secteur des transports.

Les connaissances tirées de l’analyse des données seront incluses dans un outil d’autodiagnostic qui fournira des recommandations concernant l’inclusion afin d’obtenir un modèle équitable dans les systèmes de transport.

L’outil générera et diffusera des recommandations pour un système de transport plus juste et plus inclusif et identifiera les défis liés à la mobilité́ dans une perspective de genre.

L’utilisation des résultats DIAMOND dans quatre scenarios réels

Les résultats du projet DIAMOND seront appliqués dans les domaines des transports publics européens, des véhicules autonomes, des véhicules partagés, ainsi que de la responsabilité́ sociale des entreprises et de l’emploi. Ils serviront d’études de cas.

  • En ce qui concerne les transports en commun, les besoins et les attentes seront étudiés en termes de sécurité́ dans une gare, d’accessibilité́ et de confort au moyen de systèmes d’aide à la décision.
  • Dans le cas des véhicules autonomes, l’accessibilité́ et la sécurité́ seront évaluées au moyen d’algorithmes et d’apprentissage automatique.
  • En ce qui concerne les véhicules partagés, les besoins et les attentes seront pris en compte dans la planification des services pour ce type de véhicule et la localisation du parc.
  • En outre, en matière de responsabilité́ sociale des entreprises et d’emploi, la présence des femmes à des postes spécifiques dans le secteur des transports et les nouvelles opportunités offertes seront examinées.

Le système de transport européen en termes de genre

Le secteur des transports en Europe compte 11 millions d’emplois, dont seulement 22% sont occupés par des femmes, et génère une valeur ajoutée brute de 548 millions d’euros pour les 28 pays membres de l’Union européenne.

En Europe, les femmes employées dans les transports urbains, routiers et ferroviaires représentent 14% des effectifs, 40% dans les transports aériens et 20% dans les transports fluviaux et maritimes. Dans cette optique, DIAMOND encourage l’accroissement de la présence des femmes dans ce secteur, en adaptant leurs caractéristiques et leurs besoins aux changements et aux opportunités du secteur des transports et de la mobilité́.

Dépliant résumant le projet DIAMOND

Le projet est fondé dans le cadre du programme Horizon 2020 de l’Union européenne et compte sur la participation de 14 membres originaires d’Espagne, du Royaume-Uni, d’Italie, de Serbie, de Pologne, de France, de Turquie et d’Irlande, parmi lesquels se trouvent des centres de recherche (Eurecat), des universités (Université́ de Stirling, Université́ Napier d’Édimbourg, Université́ technologique de Dublin-TUDublin et la Faculté́ des transports et de la gestion du trafic de l’Université́ de Belgrade), des opérateurs de transport (les chemins de fer de la généralité́ de Catalogne, l’autorité́ des transports publics de Varsovie et Autolib’ Vélib’), des associations (Genre & Ville et WAVE), des entreprises privées et des sociétés de conseil (AITEC, Systematica, Hexagon Studio et RINA).