IG Metall se modernise et promeut une femme

LE MONDE ECONOMIE |  |Par Cécile Boutelet (Berlin, correspondance)
Christianne Benner et Jörg Hofmann, vice-présidente et président d’IG Metall.

Rarement, ces dernières décennies, le syndicat IG Metall avait arboré un visage si confiant et si moderne. Le plus grand syndicat d’Europe, qui a clôturé, samedi 24 octobre, son 23congrès, a réussi la gageure de dépoussiérer son image, au terme de huit ans de réformes.

Le symbole le plus parlant de cette mutation réussie est l’élection, avec près de 92 % des voix, d’une femme à la tête de l’organisation. A 47 ans, Christiane Benner est la première femme à accéder à la vice-présidence de ce syndicat industriel typiquement masculin, aux 125 ans d’histoire. Pour IG Metall, c’est une petite révolution. Ces quatre prochaines années, Christiane Benner codirigera l’organisation aux côtés du président, Jörg Hofmann, élu à 91 % des voix, lequel pourrait lui laisser sa place en 2019.

Pour mesurer le changement de culture, il faut rappeler que le syndicat, qui compte 2,27 millions de membres, représente essentiellement des secteurs d’activité dans lesquels les hommes sont majoritairement représentés comme : la métallurgie, la plasturgie et le textile, l’automobile, la construction de machines et l’électronique, les piliers de l’industrie exportatrice « made in Germany ».

Les femmes représentent moins de 20 % des membresLes femmes représentent moins de 20 % des membres. Et pourtant, Christiane Benner a été élue triomphalement au poste de coprésidence. « Je suis fière d’être la première femme à la tête d’IG Metall. Cela montre que le syndicat est devenu très ouvert et prêt à la diversité », a-t-elle déclaré.

Jamais encore IG Metall…

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/10/26/ig-metall-se-modernise-et-promeut-une-femme_4796976_3234.html#Y5Mq2ZA0pbz6J96O.99